Schéma de l'utérus sortant par la vulve : descentes d'organes.

Descentes d’organes Tarbes

Appelé en langage médical prolapsus (en latin pro : en avant et labi : tomber).

La descente d’organes est l’expression de l’altération des systèmes de suspension et de soutien musculaire des organes pelviens de la femme. Il est assez mal vécu, car associé au vieillissement, mais il peut concerner aussi les jeunes femmes.

Il doit être dédramatisé, dans la mesure où sa présence n’a aucune gravité.

Qu’est ce qu’ un prolapsus ?

Il peut concerner la vessie, l’utérus, le rectum, ou combiner deux ou même trois de ces organes. Le maintien de ces organes est en effet assuré par :

  • Des ligaments qui les suspendent

Les organes pelviens féminins : les ligaments

  • Rôle des ligaments suspendant les organes : les ligaments sont des tissus solides, non contractiles, non rééducables. Leur distension est irréversible, seule la chirurgie peut les réparer.
  • Des muscles, ceux du périnée, qui les soutiennent

Descentes d’organes Tarbes

Appelé en langage médical prolapsus (en latin pro : en avant et labi : tomber).

La descente d’organes est l’expression de l’altération des systèmes de suspension et de soutien musculaire des organes pelviens de la femme. Il est assez mal vécu, car associé au vieillissement, mais il peut concerner aussi les jeunes femmes.

Il doit être dédramatisé, dans la mesure où sa présence n’a aucune gravité.

Qu’est ce qu’ un prolapsus ?

Il peut concerner la vessie, l’utérus, le rectum, ou combiner deux ou même trois de ces organes. Le maintien de ces organes est en effet assuré par :

  • Des ligaments qui les suspendent

Les organes pelviens féminins : les ligaments

  • Rôle des ligaments suspendant les organes : les ligaments sont des tissus solides, non contractiles, non rééducables. Leur distension est irréversible, seule la chirurgie peut les réparer.
  • Des muscles, ceux du périnée, qui les soutiennent
Schéma de l'utérus sortant par la vulve : descentes d'organes.

Illustrations muscles

Rôle des muscles soutenant les organes : la musculature, élastique, est active. Son action est d’absorber les chocs que la pression abdominale lui impose ; on peut la contracter volontairement. Donc, elle est susceptible d’être rééduquée.

Les deux systèmes, ligamentaire et musculaire, sont complémentaires.

La vessie, l’utérus et le rectum sont anatomiquement très proches et liés les uns aux autres.

Le système urinaire a un « mur commun » en avant avec le vagin.

Le système ano-rectal, un mur commun en arrière avec le vagin.

Le col utérin débouche tout au fond du vagin.

Classification des prolapsus

  • la cystocèle est un prolapsus de la vessie qui apparaît comme un bombement en avant du vagin,
  • l’hystérocèle est un prolapsus de l’utérus,
  • la rectocèle est une bascule du rectum contre la paroi arrière du vagin
  • l’élytrocèle est le prolapsus du cul de sac de Douglas.

Le prolapsus peut concerner un ou plusieurs organes : vessie, utérus, rectum, cul de sac de Douglas

Schéma de l'utérus sortant par la vulve : descentes d'organes.

Chacune de ces lésions est quantifiée en stade 1, stade 2 ou stade 3, selon son importance, le stade 1 étant le plus faible. Il peut y avoir une combinaison de deux ou trois organes, de stade commun ou différent.

Pourquoi ai-je une descente d’organes ?

L’action répétée des pressions sur toutes les structures du bas ventre :

– un sport d’impact (course à pieds, trampoline) ou un sport compressif pour l’abdomen comme des abdominaux trop durs style « crunch »
– Souvent, le prolapsus est la conséquence d’une ou plusieurs maternités, mais pas toujours. On peut ne jamais avoir accouché et avoir un prolapsus.
– L’obésité peut être un facteur aggravant
– La constipation chronique ( forces mal dirigées lors de la poussée défécatoire)
– L’activité professionnelle (port de charges…)

Quoiqu’il en soit, la descente d’organes est une maladie mécanique, ce qui signifie qu’aucun organe n’est malade.

Elle est aussi fluctuante : vous pouvez ne rien sentir ou voir de la journée et le lendemain ressentir à nouveau les signes de la présence du prolapsus :

– sensation de boule dans le vagin, de pesanteurs pelviennes, de sensation de contact entre votre vagin et votre tissu de culotte
– signes urinaires ou ano-rectaux
– présence palpable au moment de la toilette intime

Quelles solutions ?

La descente d’organes n’étant pas une maladie grave mais fonctionnelle, la prise en charge dans mon cabinet de rééducation sera :

  • la rééducation musculaire
  • la prévention
  • travail du caisson abdominal (abdos hypopressif)
  • la présentation et/ou l’utilisation de pessaire (dispositifs en silicone médicalisé servant de soutien à l’organe qui descend)

En dernier ressort et en fonction du degré d’avancée de votre prolapsus, une intervention chirurgicale (promonto-fixation) peut être envisagée chez un urologue ou gynécologue.

Prenez rendez-vous si vous avez une descente d’organes à Tarbes

Le logo en bleu de Laurence Guerra kinésithérapeute à Tarbes.

Informations sur le cabinet de kinésithérapie à Tarbes

Adresse

2 place Sainte-Thérèse
65000, Tarbes

Téléphone

© 2021, Laurence Guerra – Mentions légales